M. Max D’Amours

Publication du livre Le patrimoine industriel Massé
Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup, MRC de Rivière-du-Loup

2-a_max_d_amours De g. à d. : Diane Dubé, coordonnatrice du bureau régional de Télé-Québec, Max D’Amours, Francis St-Pierre, préfet de la MRC de Rimouski-Neigette

En devenant propriétaire du site patrimonial Massé de Saint-Hubert en 1991, l’auteur, Max D’Amours, est charmé par son histoire. Durant 150 ans, cinq générations de la famille Massé ont construit et fait fonctionner des moulins, partout au Bas-Saint-Laurent : scierie, meunerie, carderie, ferme, centrale électrique, atelier spécialisé, voilà autant d’éléments au menu industriel de l’entreprise familiale. Ces véritables petites industries locales étaient nécessaires au développement de leur communauté, fournissant à la population des biens, des services, ainsi que des emplois. Du moulin du Petit-Sault de L’Isle-Verte en 1850, en passant par le moulin Beaulieu de Saint-Clément dans les années 1880, les Massé complèteront cet itinéraire à Saint-Hubert entre 1891 et 2012. Convaincu du caractère unique de cette épopée, l’auteur en fera le sujet d’une monographie. Cette histoire hors du commun aura traversé trois siècles et laissé un héritage dont la valeur patrimoniale représente un atout culturel indéniable pour la communauté et la région.

Microsoft Word - 2A-2-annexes.docx