Sergine Desjardins

Informations

Secteurs :
Disciplines : , ,

En 1993, Sergine Desjardins publie un essai chez Québec Amérique : Médecins & Sages-femmes. Elle rédige ensuite plus d’une centaine d’articles pour des magazines et un quotidien avant de publier, en 2006, son premier roman, Marie Major. Ce roman a été très bien accueilli tant par la critique que par le public et par des maisons d’éditions françaises : il a été réédité en 2008 par Guy Saint-Jean éditeur ainsi que par Québec Loisirs et, en 2011, par France Loisirs et Belgique Loisirs. La maison française Pocket le publiera à son tour en 2012. Le critique littéraire québécois Laurent Laplante a dit de ce roman qu’il fait honneur à la famille des romans historiques.

Après avoir consacré trois ans à la recherche et à la rédaction de la biographie de Robertine Barry, les deux volets de cet ouvrage ont été publiés en 2010 et 2011. Robertine Barry, la femme nouvelle et Robertine Barry, On l’appelait Monsieur ont eux aussi été bien accueillis par la critique et le public. Dans Le Devoir, Michel Lapierre a écrit que Robertine Barry est si bien documenté et si vivant qu’il est l’ouvrage le plus riche consacré à cette pionnière du journalisme. Dans Québec Français, Aurélien Boivin a souligné quant à lui que « cette riche biographie qui se lit comme un roman, vient enfin combler un grand vide » et qu’elle est à lire sans faute.

Bourses et prix

Année : 2011
Nature/Nom : Prix Jovette-Bernier
Décernée par : Salon du livre de Rimouski

Année : 2011
Nature/Nom : Bourse du Conseil des Arts du Québec
Année : 2013
Nature/Nom : Prix International Indépendant Marguerite Yourcenar
Décernée par : Pour le roman Marie Major