Actualités

Dernières nouvelles du Conseil de la culture.

De nouveaux visages au CA du Conseil de la Culture du Bas-Saint-Laurent

De nouveaux visages au CA du Conseil de la culture du Bas-Saint-Laurent

Rimouski, 20 juin 2017 — Le Conseil de la culture du Bas-Saint-Laurent est heureux d’annoncer la nouvelle composition de son conseil d’administration. En clôture de la 42e assemblée générale annuelle de l’organisme, le 8 juin dernier, les 76 membres présents ont procédé à l’élection de leur conseil d’administration pour la prochaine année, dont voici la composition.

Julie Boivin, présidente, littérature et création parlée, MRC de La Mitis
Annie Landreville, vice-présidente, littérature et création parlée, MRC de Rimouski-Neigette
Sandrine Berger, trésorière, arts numériques, cinéma et vidéo, MRC de Rimouski-Neigette
Tom Jacques secrétaire, musique, MRC de Rimouski-Neigette
Isabelle Cayer, administratrice, imagerie numérique, intérêt culturel MRC de La Matanie
Baptiste Grison, administrateur, arts visuels, photo, MRC des Basques
Julie Quimper, administratrice, Musique, MRC de Rimouski-Neigette
Mélanie Milot, administratrice, travailleuse culturelle, MRC de Rivière-du-Loup
Ève Simard, administratrice, arts visuels, MRC de Kamouraska

Un poste demeure vacant et un autre sera coopté dans les prochains mois par le nouveau CA.

C’est donc deux nouvelles administratrices, soit Sandrine Berger directrice du Carrousel international du film de Rimouski, et Isabelle Cayer directrice générale du CDRIN qui se joignent aux autres administrateurs réélus. Le Conseil souhaite aux nouvelles administratrices la bienvenue ainsi qu’un mandant chargé d’expériences enrichissantes, dans une volonté commune de protéger les intérêts des membres du Conseil de la culture et de veiller au bon développement et à la vitalité de la culture sur tout le territoire du Bas-Saint-Laurent.

Le Conseil de la culture profite de l’occasion pour remercier chaleureusement Frédéric Boivin, Virginie Chrétien et Guylaine Sirois, administrateurs sortants, pour leur implication soutenue.