Charte des paysages

Visuel_web

Le Bas-Saint-Laurent se caractérise par la beauté et la diversité de ses paysages qui constituent un trait distinctif de notre région et l’une de nos signatures touristiques majeures. Le Plan de développement régional 2013-2018 propose de « connaître, protéger et valoriser la richesse de notre patrimoine paysager ». C’est dans cet esprit que les huit MRC du Bas-Saint-Laurent, les deux Associations touristiques régionales, le Conseil de la culture, le ministère de la Culture et des Communications et la Conférence régionale des éluEs propose la Charte des paysages du Bas-Saint-Laurent. Les organisations de la région et la population sont invitées à adhérer à cette charte et à intégrer les enjeux liés au paysage dans leurs activités.

Bref historique de la démarche

  • 2004 – Le premier forum régional sur les paysages réunit plus d’une centaine de participantes et participants à La Pocatière
  • 2004 – Élaboration d’une méthode de caractérisation et d’évaluation des paysages par l’organisme Ruralys sur le territoire-pilote du Kamouraska
  • 2005 – Création de la Table régionale des paysages
  • 2006 et suivantes : Caractérisation et évaluation des paysages pour les huit MRC de la région, réalisation d’affiches didactiques sur les paysages, etc.
  • 2014 – Colloque Les paysages du Bas-Saint-Laurent, vers de nouveaux horizons qui réunit une centaine de participantes et participants à Saint-Mathieu-de-Rioux
  • 2014 – Prélancement de la Charte des paysages du Bas-Saint-Laurent

La Charte des paysages du Bas-Saint-Laurent

  • C’est quoi? La Charte des paysages du Bas-Saint-Laurent est une déclaration en faveur de la protection et de la mise en valeur de nos paysages. Elle repose sur une vision commune et partagée par ses signataires, lesquels s’engagent à en intégrer les principes et les objectifs dans leurs interventions.
  • Pour qui? Elle est applicable aux interventions individuelles et collectives. Elle s’adresse principalement aux décideurs locaux et régionaux, mais également aux entreprises privées, aux organismes et aux citoyens.
  • Le territoire d’application? La région administrative du Bas-Saint-Laurent